Séance du mardi 2 décembre 2014

Taille de la police: Decrease font Enlarge font



Les potentialités des tests génétiques, qui ont connu des chutes de coûts spectaculaires, se sont considérablement accrues ces dernières années, notamment dans l’analyse des prédispositions et risques statistiques de contracter des milliers de maladies.

Ce saut quantique dans la médecine prédictive pose de multiples questions et illustre la complexité de la relation Science – Technologie et Société, notamment en cas d’innovations radicales touchant la vie humaine.

Intervenants :
Pierre Szepetovski: Directeur, Génétique des Epilepsies, CNRS
Frédéric Mougel: Directeur transfert et licensing, FIST SA
Chloé Leprêtre: Chargée d’affaire Sciences de la vie, FIST SA  
Frédéric Eberlé: Responsable médical, Roche Diagnostics France

Accueil à partir de 18h30 au CNRS
Séance de 19 H à 21 H 30
3, rue Michel Ange
75016 Paris

Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg

 

 

 

 

 

 

 

Se connecter
  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text
Notes
Pas de note pour cet article