| | Societe d'affacturage, Financement affacturage | Affacturage, Crédit, Finance | Trading et psychologie : Etroite relation ou simple chimère ?

Trading et psychologie : Etroite relation ou simple chimère ?

Taille de la police: Decrease font Enlarge font


Le trading est une activité où la personnalité du trader et son état émotionnel semblent avoir une certaine importance. Mais quel est réellement l'impact de la psychologie sur les performances boursières?

Existe-t-il des qualités indispensables au métier de trader ?
Plusieurs qualités peuvent être citées mais je me contenterai
des 4 ci-dessous :

  L’autodiscipline

L’autodiscipline est indispensable car les choses évoluent rapidement dans l’univers financier. Certains pensent qu’il s’agit d’une qualité innée mais si de nature, vous êtes un peu fouilli  pas de panique ! Cela peut s’apprendre et devenir comme un second instinct.

 

  L’organisation

Le sens de l’organisation semble aussi être une qualité requise. En effet, les bons traders établissent chaque jour un plan de trading. Cette pratique implique d'analyser, après la fermeture des marchés et avant leur ouverture, la stratégie à adopter et les erreurs éventuellement commises lors de la session précédente.

 

  L’honnêteté

Etre transparent envers ses responsables sur ses activités (pertes ou gains). Mais être honnête, c’est aussi l’être envers soi-même. C’est-à-dire savoir s’arrêter quand on est fatigué.

 

  L’humilité

L'humilité est un autre trait de caractère qui peut faire la différence entre le bon et mauvais trader. Etre humble, signifie suivre humblement la tendance du marché, tout en étant conscient que celui-ci est versatile, réajuster ses positions si besoin est et de ne pas s'entêter dans un mauvais raisonnement. Autrement dit, reconnaitre ses erreurs, les comprendre et s’améliorer à partir d’elles.

 

La gestion des émotions

Thami Kabbaj, ex-trader et auteur du livre "Psychologie des grands traders" aux Editions Eyrolles, pense que "Les grands traders réussissent car ils maîtrisent leurs émotions". Il explique: "Je vois des traders compétents, frais émoulus des plus grandes business schools, qui arrivent sur les marchés avec assurance, voire arrogance. Tout va bien, jusqu'à ce qu'ils commencent à perdre."  

 

     Les études ne font pas l’expert
Les différentes formations académiques prodiguent le savoir mais elles ne préparent pas généralement à la gestion d’émotions alors que celles-ci peuvent affecter les décisions à prendre. En d’autres mots, un trader peut avoir une solide formation, un bon raisonnement pour effectuer des activités boursières et s’y connaitre  en forex trading. Mais s'il ne sait pas gérer ses émotions, il se laissera rapidement submerger par elles et commettra des erreurs.

 

    L’impact des émotions dans le day-trading
Les émotions peuvent plonger le trader dans la panique, suite à un mouvement du marché contraire à ses attentes. Elles peuvent également le rendre euphorique, ce qu'il l'amènera à perdre tout sens commun et se croire doté d'une intelligence supérieure et infaillible. Le trader doit savoir faire le vide émotionnel en lui. Quel que soit l’état « chaotique » ou « magnifique » de sa vie privée, il doit laisser ses émotions loin de son ordinateur.

A noter que l’on distingue un autre type d’émotions, celles créées par le stress des marchés eux-mêmes. En effet, soumis à une trop grande pression, certains traders font un "burn-out" et sombrent dans la dépression. Les grands professionnels ont donc appris à évacuer la pression au fur et à mesure. L'un d'eux, Paul Rotter, confiait récemment qu'il prenait une véritable distance avec les marchés, partait régulièrement en vacances pour décompresser et faisait beaucoup de sport.

Si nous synthétisons, l’état psychologique du trader peut avoir un impact sur sa vision objective des marches. Cependant, le travail d'analyse est par exemple absolument primordial. Mais malgré tous ses efforts, le trader reste un être humain et certains facteurs extérieurs peuvent fragiliser son état psychologique. C'est pourquoi tous les professionnels conseillent de parfois lever le pied, prendre le temps de décompresser et s'attacher à d'autres activités, sportives, culturelles ou artistiques. "Mens sana in corpore sano" pourrait être la devise. Bien sûr savoir  maitriser ses émotions, ne doit pas faire perdre de vue que le trading est une activité risquée et que d’autres facteurs peuvent entrainer des pertes chez l’investisseur.

Cet article a été ecrit en collaboration avec ETX Captal (http://www.etxcapital.fr/), online broker et spécialisée dans le trading de CFD.

 

Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg

 

 

 

 

 

 

 

Se connecter
  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text
Notes
Pas de note pour cet article