| | Societe d'affacturage, Financement affacturage | Affacturage | Actualité Affacturage - Finance | L’importance d’un secteur de mésofinance en République Centrafricaine.

L’importance d’un secteur de mésofinance en République Centrafricaine.

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

La microfinance en tant qu’outil de lutte contre la pauvreté permettant de soutenir de petites activités génératrices de revenu est un concept bien connu maintenant et dont l’importance a été reconnue depuis que le Prix Nobel de la paix 2006 a été décerné au pionnier du microcrédit, le professeur Muhammad Yunus. Durant ces dernières années le PNUD a soutenu massivement le développement du secteur de la microfinance en RCA à travers notamment un appui technique et financier aux caisses d’épargne et de crédit du PALCP, à l’UCACEC, la contribution à l’élaboration d’une stratégie nationale de la microfinance et le renforcement du cadre institutionnel (Cellule microfinance, Association professionnelle des EMF etc). Cependant, ces initiatives très encourageantes et significatives n’ont pour l’instant pas conduit à la création de structures spécialisées dans le financement des besoins spécifiques des petites entreprises en RCA. Pour l’intérêt de ce document, on considérera comme petite entreprise toute structure économique à but lucratif dont le chiffre d’affaires est limité à 50 millions de FCFA et ayant un effectif compris entre un et 20 employés.

Ainsi défini, le secteur de la petite entreprise englobe la grande majorité des entreprises centrafricaines car le tissu industriel, grand pourvoyeur d’emplois et principal acteur de la création de richesses, est fortement limité à quelques unités de production comme conséquence des multiples crises sociales et politiques qu’a connu le pays.

Les données issues des études ECVU/ECVR (2003) et EDOSMF (2006) sur le secteur de la microfinance en Centrafrique montrent que près de 53% des crédits octroyés en milieu urbain sont inférieurs à 10.000 FCFA alors que 75% des petites entreprises estiment leur besoin minimum à 500.000 FCFA. On observe ainsi une nette prépondérance d’offre de crédit à destination des micro activités génératrices de revenu mais particulièrement inadéquate aux exigences des petites entreprises. Pourtant, l’accès au financement constitue un facteur majeur de création et de développement de la petite entreprise et l’absence d’une offre spécifique d’offre de produits et services microfinanciers dans ce sens s’explique par des besoins de financement généralement supérieurs aux plafonds des établissements de microfinance de la place. De surcroît, la petite entreprise est souvent exclue du crédit bancaire classique en raison de la faiblesse de ses fonds propres et des garanties souvent exigées par les banques traditionnelles.

En réponse à ces carences identifiées, il apparaît nécessaire que soit mis en place des mécanismes de financement propres aux petites entreprises. Ainsi, là où la microfinance trouve ses limites, la mésofinance se présente comme une alternative possible qu’il faut clairement envisager avec la plus grande attention. On considère la mésofinance comme étant ce secteur financier entre la microfinance et le secteur bancaire traditionnel qui s’adresse exclusivement à la petite, voire moyenne entreprise.
Les offres de la mésofinance consistent généralement à octroyer des lignes de crédit plus élevées et à renforcer les fonds propres des petites entreprises à travers la prise de participation ou le capital risque de proximité. Les offres peuvent également inclure des produits de micro leasing, de micro assurances ou de transfert d’argent dont les demandes sont jugées très fortes selon les données EDOSMF de 2006.

Récemment, le PNUD, le FENU, le Gouvernement Centrafricain et différents acteurs du secteur de la microfinance ont initié un programme d’appui à l’émergence d’un secteur financier inclusif en RCA (PAE/SFI). Doté de 4 millions de dollars, ce programme qui s’établit sur une période de quatre ans allant de 2007 à 2011 semble être le cadre idéal pour la création d’une structure de mésofinance et témoignerait de l’intérêt des acteurs impliqués dans ce programme à considérer le secteur de la petite entreprise comme étant un élément moteur de lutte contre la pauvreté. Cette intention figure d’ailleurs dans le Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP 2008-2010) qui stipule que «le Gouvernement entend mettre en place des mécanismes de financement adaptés aux capacités des opérateurs économiques et notamment à leurs besoins en termes de renforcement en fonds propres…Une Stratégie nationale de microfinance sera developée afin de soutenir les très petites entreprises ».

La mésofinance est encore à l’état embryonnaire en Afrique mais cela ne signifie pas que la RCA ne pourrait pas être pionnière en élaborant une stratégie d’émergence de ce secteur dans le pays. Parmi les expériences les plus intéressantes menées à ce jour, on peut citer le Fonds de capital risque de l’Association Tech Dev qui investit sous forme de prêt participatif ou de compte associé rémunéré dans des structures au Congo ou au Burkina Faso mais aussi le PAPME au Bénin qui propose des financements pouvant atteindre 80 millions de FCFA ainsi qu’une offre de micro leasing. En Centrafrique, les études montrent que la demande pour ce type d’offres non seulement existe mais elle est surtout très forte que ce soit en zone urbaine ou en milieu rural.

La mise en place d’un secteur financier propre aux petites entreprises pourrait avoir des conséquences durables non seulement sur le secteur privé mais aussi sur l’économie centrafricaine en général. Une telle initiative permettrait aux entrepreneurs existants et aux porteurs de projets d’obtenir le capital et les services financiers dont ils ont besoin pour créer durablement des emplois et de la richesse dans une économie résolument tournée vers la réduction de la pauvreté.

www.investic.org
[http://focusafrica.blogspot.com]url: http://focusafrica.blogspot.com








Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg

 

 

 

 

 

 

 

Se connecter
  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text
Notes
Pas de note pour cet article